Entrepreneur #Leader : la Région crée un parcours du créateur d'entreprise

La rédaction
Pour accompagner les entrepreneurs à chaque moment de la vie d'une entreprise, la Région Île-de-France réorganise son dispositif d’accompagnement et de financement. Objectifs : faire plus simple et plus clair.

Afin de renforcer la création et la reprise d’entreprises en Île-de-France, la Région met en place une nouvelle politique d’accompagnement des entrepreneurs franciliens baptisée « Entrepreneur #Leader ». Il s'agit de proposer un accompagnement dans la durée, à tous les moments clés de la vie d'une entreprise et un véritable parcours : depuis l’amont de la création, lors du premier financement, jusqu’à la phase post-création de l’entreprise.

« La Région prend à bras le corps la compétence que lui a donnée le législateur sur le développement économique et elle offre désormais pour la première fois, à tous les Franciliens qui veulent entreprendre, une offre plus proche de chez eux et plus lisible », explique Valérie Pécresse, la présidente de la Région Île-de-France.

Suite à une longue concertation et au lancement d’un appel à manifestation d’intérêt, la Région a établi un processus d’accompagnement en trois phases avec à chacune d'elles des partenaires privilégiés :

  1. Bâtir son projet : c'est le réseau régional d’appui aux entrepreneurs Réseau des BGE Île-de-France, CCI Paris Île-de-France, Chambres de Métiers et de l'Artisanat d'Île-de-France et Couveuses Lab, qui assureront le suivi sur la phase qui précède la création d’entreprise. Jusqu'à 12 heures de conseil seront proposées aux créateurs.
  2. Financer son projet : France Active, Initiative France, Réseau Entreprendre  et l'Adie : Association pour le Droit à l'Initiative Economique, seront les interlocuteurs pendant la phase de financement de la création d’entreprise. Jusqu'à 50 000 € et même 120 000 € pour les projets innovants et technologiques.
  3. Piloter son entreprise : CCI Paris Île-de-France, Chambres de Métiers et de l'Artisanat d'Île-de-France, Réseau des BGE Île-de-France, France Active, Initiative France et l'Adie: Association pour le droit à L'Initiative Economique, accompagneront les entreprises au cours de la phase qui suit la création d’entreprise pendant les 3 premières années.

Objectif : atteindre un taux de pérennité des entreprises de 60% à cinq ans

En 2017, la Région a engagé 27 M€ sur la politique d’accompagnement et de financement de l’entrepreneuriat pour rendre l’offre d’accompagnement beaucoup plus lisible, accessible sur tous les territoires et coordonnée entre tous les acteurs.

« L’Île-de-France est l’une des régions les plus dynamiques d’Europe et représente 27 % des créations d’entreprises en France. Toutefois, le taux de pérennité des projets est insuffisant, notamment dans les quartiers : aujourd’hui, ce taux à cinq ans est de 49,3%, contre 52,9% à l’échelle nationale. L’accompagnement des entrepreneurs est primordial pour améliorer ce chiffre », ajoute Alexandra Dublanche, vice-présidente chargée du développement économique, de l’agriculture et de la ruralité à la Région Île-de-France.

L’objectif de cette nouvelle politique est donc d'atteindre un taux de pérennité des entreprises de 60% à cinq ans, et de 25% des créateurs et repreneurs franciliens accompagnés, soit 15.000 par an (hors micro-entrepreneurs), contre 12% aujourd’hui, soit 9.600 par an, 50% de femmes créatrices d’entreprises, contre moins de 40% aujourd’hui, 15% de créateurs-repreneurs issus des territoires fragiles (quartiers politique de la ville), contre 10% aujourd’hui, et 60 % de l’offre d’accompagnement ciblée sur les demandeurs d’emploi.

La stratégie #Leader
La loi portant nouvelle organisation territoriale de la République, dite loi NOTRe, a confié aux Régions en 2015 la responsabilité exclusive de la définition des orientations en matière de développement économique sur leur territoire. La Région Île-de-France s’est ainsi dotée d’une stratégie qu’elle a baptisée #Leader et qui vaut pour la période 2017-2021. Cette stratégie vise notamment à développer l’esprit d’entreprendre et d’innover sur tous les territoires et à agir collectivement au service des entreprises, de l’emploi et des territoires en coordonnant davantage les acteurs et la gouvernance de l’action économique.

Photo : © Julie Bourges/Picturetank

Tags