Service Presse

Projet d’acquisition du Bois de Saint-Martin par la Région Île-de-France, situé sur les communes de Noisy-le-Grand (93), de Villiers-sur-Marne et du Plessis-Trévise (94)

Valérie Pécresse, Présidente de la Région Île-de-France, s’est rendue ce matin au Bois de Saint-Martin pour une visite et a fait part du projet d’acquisition par la Région Île-de-France et la commune de Noisy-le-Grand (93).

D’une superficie de plus de 282 ha, ce bois est un élément majeur de la ceinture verte régionale de l’Est parisien à la frontière de la Seine-Saint-Denis (Noisy-le-Grand) et du Val-de-Marne (Villiers-sur-Marne et Le Plessis-Trévise). Son ouverture au public permettra d’offrir davantage d’espace vert à la population riveraine de ce secteur, considéré comme carencé. Cela représente l’équivalent de plus d’un tiers du Bois de Boulogne.

La Région Île-de-France souhaite acquérir, par l’intermédiaire de l’Agence des espaces verts d’Île-de-France (AEV), les parcelles naturelles du bois, soit une surface de 270 ha. La commune de Noisy-le-Grand se portant acquéreur des parcelles bâties et des parcelles naturelles immédiatement attenantes (12 ha).

Pour Valérie Pécresse : « Nous voulons faire de la Région Île-de-France une région écologique, pour une meilleure qualité de vie. Cela passe notamment par le Plan vert que nous avons mis en place dès 2016. Le projet d’acquisition du Bois de Saint-Martin s’inscrit dans ce cadre. Ce sont 363 ha d’espaces verts qui auront été créés ou rendus accessibles au public depuis 2016, soit les 3/4 de notre engagement de 500 ha à horizon 2020. Grâce au Plan vert, tous les Franciliens pourront accéder à un espace vert de proximité à moins de 15 minutes à pied de chez eux. »

L’AEV, la Région Île-de-France et les communes attenantes s’engagent à préserver la vocation forestière et naturelle du Bois de Saint-Martin, et à assurer la sauvegarde et la mise en valeur des boisements et de la prairie ainsi que des milieux humides, et la préservation des espèces animales et végétales légalement protégées.

Par ailleurs, la mise en relation de cet espace vert avec les bois de Célie (117 ha) et de la Grange (153 ha), propriétés régionales en Seine-et-Marne, s’inscrit dans les objectifs de réalisation de la trame verte de Marne-la-Vallée, liaison qui permet à la faune et la flore de se reproduire, malgré la fragmentation des espaces.

Depuis le lancement du Plan vert régional en 2016, 93 ha d’espaces végétalisés ont d’ores et déjà été créés ou aménagés, notamment en zone urbaine, comme la coulée verte de Villiers-sur-Orge en Essonne. Par ailleurs, la Région est largement engagée pour la préservation du parc de la Poudrerie en Seine-Saint-Denis et la plantation de la forêt de Pierrelaye dans le Val-d’Oise. Les étangs de Bonnelle (78) ont été classés « Réserve naturelle », et la Réserve Naturelle Régionale du Grand-Voyeux (77) bénéficie d’un nouvel espace d’accueil au public.

 

Contact presse : 01 53 85 66 45 -  servicepresseatiledefrance [dot] fr