La rédaction

Entrepreneur #Leader : un prêt d'honneur pour lancer ses lunettes de luxe

Frédéric Pons a bénéficié, pour lancer sa marque de lunettes Air_Art, du parcours de création d'entreprise en 3 étapes clés mis en place à l'initiative de la Région. Focus.

Créer son entreprise, un parcours du combattant ? Pas pour Frédéric Pons, 45 ans, qui s'apprête à lancer sa collection de lunettes de luxe. « J'ai créé la société H&P en janvier 2018, et la première collection de modèles devrait arriver en boutique en février 2019. Les choses sont allées assez vite car je savais ce que je voulais », explique le chef d'entreprise originaire des Hauts-de-Seine.

 

Une idée : en finir avec les montures qui tombent sur le nez !

Après une carrière de 15 ans dans la lunetterie, il a décidé de créer sa propre marque. Avec une idée : en finir avec les montures qui tombent sur le nez ! « Porteur de lunettes moi-même, j'ai toujours remarqué ce problème même en achetant des montures de marque. C'est à cause du poids des verres correcteurs qui déséquilibrent la monture. » Pour y remédier, il a eu l'idée de masses mobiles au design intégré qui peuvent être réglées sur chaque branche. Le brevet déposé, il a fait appel à un designer pour dessiner les modèles et à une entreprise française, Cemo, basée dans le Jura, pour la fabrication. Les 11 modèles exclusivement masculins devraient être distribués dans une centaine de magasins de l'Hexagone.

 

« L'accompagnement proposé est clair et d'excellent niveau »

Pour lancer son activité, Frédéric Pons a intégré le nouveau parcours de la création d'entreprises Entrepreneur #Leader. Un dispositif en 3 étapes clés, porté par un réseau de partenaires pour simplifier et faciliter les démarches des créateurs/repreneurs d'entreprise. « J'ai bénéficié d'un prêt d'honneur de 20.000€ de la part d'Initiative France et d'une garantie bancaire de France Active », détaille le chef d'entreprise qui a également bénéficié de conseils pour mener à bien son projet. Un accompagnement qui se poursuivra au-delà de la phase de lancement. « Je suis suivi par une marraine et je participe à des ateliers. C'est important d'être “challengé” et de pouvoir être rassuré pendant les phases de doute qui ne manquent pas lorsqu'on se lance dans la création d'entreprise. L'accompagnement proposé est clair et d'excellent niveau », conclut Frédéric Pons.