La rédaction

L’Île-de-France a franchi le cap des 50 millions de touristes en 2018

Avec 2 millions de visiteurs en plus par rapport à une excellente année 2017, la Région conforte sa place de 1re destination touristique mondiale. Une bonne nouvelle en termes de retombées économiques et d'emploi en Île-de-France.

 

« L’Île-de-France est la locomotive du tourisme français »

Pour la 2e année d'affilée, tous les voyants sont au vert. Le tourisme francilien dépasse même pour la première fois les 50 millions de visiteurs. Un patrimoine culturel exceptionnel et le dynamisme du tourisme d’affaires expliquent en partie la forte attractivité touristique du territoire en tant que vecteur de son développement économique. Car le tourisme en Île-de-France représente plus de 400.000 emplois.

Avec 50 millions de visiteurs en 2018, le tourisme en Île-de-France ne s’est jamais aussi bien porté depuis 10 ans. Et surtout, les chiffres dépassent ceux de 2017. On compte ainsi 2 millions de voyageurs supplémentaires dans la région par rapport à 2017.

« Les chiffres exceptionnels de cette année record montrent que notre politique a porté ses fruits. Cette dynamique historique est portée par la montée en puissance de la clientèle internationale. L’Île-de-France est la locomotive du tourisme français et nous sommes aussi la porte d’entrée des touristes en France », a déclaré Valérie Pécresse, présidente de la Région.

Du côté des retombées économiques, là encore les effets sont positifs. La consommation touristique augmente de 974 M€ pour dépasser les 21 Mds€ en 2018. Ce chiffre comprend notamment les 35 millions d'arrivées hôtelières en Île-de-France (+3,6% par rapport à 2017). Ces dernières se répartissent à égalité entre les clients français (17,5 millions) et étrangers (17,6 millions).

 

Forte hausse des touristes étrangers

Toutefois, il ressort que la destination Île-de-France développe un fort pouvoir d’attractivité auprès de la clientèle internationale avec 1,4 million de clients supplémentaires comparé à 2017. Au palmarès des nationalités représentées dans l’hôtellerie francilienne, les Américains arrivent toujours en tête (2,8 millions, +380.000), devant les Britanniques (2 millions, +120.000), les Allemands (1,2 million, +159.000) qui passent cette année devant les Chinois (1,2 million, +44.000) et les Espagnols (1,1 million, +158.000).

Ce regain de visiteurs français et étrangers se traduit également par une hausse de la fréquentation des nombreux musées et monuments, parmi les plus beaux de France. Le musée du Louvre enregistre la plus forte hausse (+25,9%), devant le château de Vincennes (+15,5%), le château de Vaux-le-Vicomte (+8,6%), l’Arc de triomphe (+6,4%) et à égalité le château de Versailles et le Centre Pompidou (+5,4%).

 

Une nouvelle formule du Paris Region Pass

Pour faciliter les déplacements des touristes, la Région a également lancé la nouvelle formule du Paris Region Pass en septembre 2018. Ce combiné transports et visites se présente sous la forme d’une carte. Décliné en 3 formules, il permet l’accès à tous les transports en commun en illimité (transferts aéroports inclus), mais aussi des entrées dans plus de 50 musées et monuments ou encore une croisière sur la Seine et une visite de la capitale en bus à impériale.

Depuis 2016, la Région Île-de-France a mis en place des mesures pour soutenir le tourisme francilien fortement impacté par les événements tragiques de 2015, autour d'un plan de relance doté de 8 M€. Un nouveau schéma de développement pour le tourisme et les loisirs a ainsi été adopté. En lien avec le Comité régional du tourisme (CRT), les « Volontaires du tourisme » sont notamment déployés lors de chaque vacances scolaires dans les principaux lieux touristiques de Paris et d'Île-de-France.

Face aux mouvement sociaux actuels, un plan de relance
À la suite du contexte difficile de la fin de l’année 2018 lié aux mouvements sociaux, la Région a décidé d’engager un important plan de relance. Alors que les prévisions font état d’une baisse de 6% des réservations aériennes entre février et avril, il s’agira de se concentrer sur plusieurs marchés clés, à savoir les Français, les Espagnol et les Chinois. En travaillant sur la qualité de l’accueil touristique et sur la promotion de « l’art de vivre à la française », l’objectif sera d’optimiser l’image de la destination Paris Region.

Par ailleurs, les 12 points info tourisme (PIT) vont être complètement repensés et modernisés. Plus ouverts, les agents du Comité régional du tourisme qui les animent délivreront des conseils sur mesure aux visiteurs. Le premier de ces nouveaux PIT ouvrira en mai.

Photos : Paris, place de la Concorde © DR ; Victoire de Samothrace au musée du Louvre © Région Île-de-France