La Région Île-de-France organise la 1re Biennale d’architecture et de paysage

Du 4 mai au 13 juillet 2019 à Versailles, la Région réaffirme sa politique d’aménagement et d’urbanisme en organisant un grand événement pour les professionnels, et une fête avec de nombreuses animations pour le grand public.

C’est un événement majeur pour la visibilité du territoire et la promotion des acteurs de la construction qui se profile. Dans le sillage de l’accord de Paris sur le climat, la Biennale d’architecture et de paysage d'Île-de-France est organisée à Versailles (78) par la Région du 4 mai au 13 juillet 2019 pour faire état des expériences menées sur le territoire francilien et dans de nombreuses métropoles à travers le monde afin de répondre aux défis climatiques et aux besoins de solutions innovantes qui construiront la ville nature de demain.

 

Des innovations locales et internationales

Valérie Pécresse, présidente de la Région, a nommé François de Mazières commissaire général de cette première Biennale régionale. L’événement a une visée prospective et de sensibilisation du public qui pourra vivre l’expérience de la ville de demain à travers des innovations concrètes aussi bien locales qu’internationales.

L'ambition de l'événement est d'amener les jeunes à penser le développement durable et la ville de demain, penser le Grand Paris à long terme, en préservant l’environnement. Pour cela, la Région Île-de-France s'appuie sur des spécialistes de l’architecture et du paysage, des auteurs, des artistes, des historiens, qui ont la volonté de transmettre une vision innovante de l'urbain. 

 

La Biennale d'architecture et de paysage d'Île-de-France en chiffres
71 jours d'exposition
4 acteurs publics réunis autour d'un même projet  : la Région Île-de-France, le musée du Louvre, le Château de Versailles et la Ville de Versailles.
6 grandes expositions dans 6 lieux d'exception 
12 grands débats d'experts en ouverture de l'événement 
► 2 écoles renommées : l’École nationale supérieure d’architecture et l’École nationale supérieure de paysage.

 

12 débats pour les professionnels

Après un colloque professionnel en ouverture, 12 débats également réservés aux professionnels auront lieu dans l’auditorium de l’École nationale supérieure d’architecture, les 3, 4 et 5 mai.
3 jours, 3 thèmes pour penser les enjeux de la ville de demain :

  • La ville créative avec comme fils rouges le Grand Paris Express et les Jeux olympiques et paralympiques de 2024
  • La ville résiliente pour repenser des quartiers sobres, durables, sains, connectés…
  • La ville fertile, qui nourrit, émancipe ses habitants, recycle ses déchets, fourmille d’idées et de rêves...

 

Informations pratiques
Ouverture tous les jours sauf le lundi, du 4 mai au 13 juillet 2019

Semaine : 12h-19h
Week-end : 11h-19h
Tout le programme sur www.bap-idf.com
Sur les réseaux sociaux : #BAP2019

6 lieux d'expositions, de rencontres et d'animations

6 lieux de Versailles accueilleront l'essentiel des expositions, rencontres et animations pour tous au programme :

  • La petite Écurie - avec l’École nationale supérieure d’architecture
  • Le Potager du Roi - avec l’École nationale supérieure de paysage
  • Le Château de Versailles
  • L'ancienne Poste 
  • L'espace Richaud
  • Les grilles de l'Hôtel de ville - Mur des Petites écuries

 

6 grandes expositions autour de l'architecture et du paysage 

Ces sites porteurs d’héritage, lieux de création, de transmission et de recherche accueilleront 6 grandes expositions : 

→ Augures, laboratoire des nouvelles pratiques architecturales, à la petite Ecurie 

Avec un passage par la galerie des moulages, rarement ouverte au public, pour y suivre un parcours inédit au fil d'une collection de moulages du musée du Louvre.

→ Le goût du paysage 

Ou pourquoi la production agricole doit revenir au cœur des villes.

→ Échappées belles

Une exposition photos qui présente les projets innovants menés en Île-de-France et dans plusieurs métropoles internationales, sur les grilles de l'Hôtel de ville.

→ Versailles ville nature, permanence et création 

Versailles a été, dès le XVIIe siècle, la première ville nature, la première cité jardin de France.

→ Versailles architectures rêvées 

Plus de 100 dessins originaux et utopiques. Des projets qui auraient changé la face du château, symboles de la liberté et du geste créateur de l’architecte.

→ Horizon 2030

Comment les 68 gares du super métro métropolitain se construisent aujourd'hui pour demain. 

 

Une Biennale pour enrichir les outils régionaux existants, dédiés à une ville raisonnée
► Un Plan vert >>
► 100 Quartiers écologiques et innovants : 130 millions d'euros mobilisés pour soutenir la création de logements dans les grandes et les petites villes (45 quartiers déjà labellisés) >>
► L'urbanisme transitoire (50 projets déjà financés) >>
► Les matériaux biosourcés : une stratégie adoptée et un forum mondial à la fin de l’année >>
► Une stratégie énergétique ambitieuse >>
► Un plan régional des déchets, présenté à la fin de l’année pour aller vers le zéro déchet et porter l’économie circulaire >>

Également au programme, pour faire de la Biennale une fête pour tous : performances, installations, manifestations pédagogiques, festives et immersives dont un grand marché horticole éphémère en plein air.

 

Pour Valérie Pécresse, présidente de la Région Île-de-France :

Comment réconcilier l’Homme, la ville et la nature ? Qui pouvait mieux symboliser cet enjeu que le cadre illustre de Versailles, aussi bien son château que son jardin.

Photo : © Cécile Chenot/Région Île-de-France