Lumières sur un théâtre transitoire à Grigny

Le « TAG » Théâtre à Grigny a ouvert ses portes en décembre 2018 dans le quartier de la Grande Borne, à la place de l'ancien Centre technique municipal. Ce pôle culturel de proximité, géré par la compagnie Amin Théâtre, est soutenu par la Région en tant qu'aménagement d'urbanisme transitoire.

Grâce à une convention tripartite entre la Région Île-de-France, la Ville de Grigny (91) et la compagnie Amin théâtre, l’ancien Centre technique municipal de Grigny a été transformé en espace culturel pour une durée de 3 à 5 ans : le « TAG », théâtre de Grigny.

 

Une nouvelle offre culturelle pour les habitants 

Le TAG « Théâtre à Grigny » c’est aussi :
► des ateliers de théâtre amateur le jeudi soir avec l’Amin Théâtre
Le TAG 
Place du Damier - 91350 Grigny - 09 50 12 42 23

Depuis 12 ans, la compagnie Amin Théâtre intervient à Grigny avec les scolaires. Avec le TAG, elle dispose désormais d'une structure accessible aux écoles de la ville et aux publics éloignés de la culture.

Le TAG est un lieu de création et de découverte artistiques. Il accueille des spectacles et des artistes en résidence. Chaque artiste fait découvrir une étape de son travail au public, notamment aux enfants. Une des particularités du TAG est sa billetterie à prix libre, participatif. Une démarche qui découle d'une réelle volonté éthique. 

 

Avant et après l'ouverture du TAG

D'importants travaux de restructuration

Salle de spectacle, foyer, bureaux, deux salles de répétition… : la réhabilitation du lieu a couté 220.000€ et duré un an. La Région l'a soutenue à hauteur de 110.000 €. Une aide à l’urbanisme transitoire qui a permis d’aménager les bureaux des nouveaux occupants et les espaces accueillant le public.

Depuis 2016, la Région a soutenu 33 initiatives de ce type en faveur de l'urbanisme transitoire en Île-de-France.

Avec le soutien financier de la Région, du bailleur social Les Résidences et de ses propres ressources, l'Amin Théâtre a construit une véritable salle de spectacle pouvant accueillir 49 personnes. De gros travaux ont été engagés pour respecter les normes d’un établissement recevant du public (ERP) : plancher, gradins, structure de projecteurs, électricité… La compagnie a pu réaliser les études de structure nécessaires, notamment pour l’accroche des lumières au plafond et des opérations de maçonnerie importantes ont été menées : murs, fondations, modification des portes d’accès pour faire entrer plus facilement les décors...

Pour Marie Collombelle, chargée d’administration de l’Amin Théâtre : 

L’espace était en très mauvais état. Nous avons simplement gardé les casiers de vestiaires que nous utilisons maintenant comme rangements. Le foyer qui accueille le public est presque fini. Il manque encore un peu de scénographie pour rendre le lieu chaleureux. Nous devons encore aménager notre espace billetterie par exemple.

La Région Île-de-France œuvre pour le renouvellement urbain
 La Région apporte son appui au NPNRU pour les 102 quartiers franciliens (sur les 400 quartiers au niveau national). 250 M€ sont mobilisés par la Région autour de 3 priorités : la sécurité, le développement des services et commerces de proximité et les équipements pour l'enfance et la jeunesse (crèches, équipements sportifs et périscolaires...). 

En savoir plus sur la convention-cadre régionale de partenariat avec l’ANRU et l’État signée en février 2017.

Grigny se transforme

Le quartier de la grande Borne, très enclavé, s’ouvre peu à peu sur le reste de la ville. Une nouvelle ligne de bus le desserre par exemple depuis cet été. Le TAG s'inscrit dans un complexe culturel comprenant aussi une compagnie de théâtre : les frères Kazamaroffs, une école de street art et un atelier d’arts plastiques.

Dans le cadre du Nouveau programme national de renouvellement urbain (NPNRU 2014-2024), la Ville de Grigny (91) opère de profonds changements d’aménagement de son territoire. Afin d’améliorer les conditions de vie des habitants, des actions d’ampleur sont engagées dans les domaines comme le logement, la route, le stationnement, les transports et les services publics.

Photos : © Ernesto Timor/TAG