La rédaction

Des mesures pour moderniser la ligne 13 du métro

Davantage de places dans les rames. C'est une des mesures qui seront mises en place dans les prochaines semaines pour améliorer le confort, l’information voyageur et les services de la 3e ligne la plus fréquentée du réseau RATP.

Valérie Pécresse, présidente de la Région capitale et d’Île-de-France Mobilités, et Catherine Guillouard, présidente-directrice générale de la RATP, ont visité ce 12 septembre le poste de commandement de la ligne 13 du métro, la 3e la plus fréquentée du réseau. Objectifs : faire le point sur les investissements pour moderniser la ligne et améliorer le confort des voyageurs.

En raison de ses deux branches au nord particulièrement denses vers Saint-Denis (93) d'un côté et Asnières-Gennevilliers (92) de l'autre, la ligne 13 affiche le taux de charge le plus important du réseau en heure de pointe. Elle est en effet empruntée par 650.000 voyageurs chaque jour et le trafic est en augmentation continue (plus de 3% par rapport à 2017).

Plus de places dans les rames et des renforts de bus

Un vaste plan de modernisation a donc été lancé. Outre le prolongement de la ligne 14 au nord qui soulagera la ligne 13, de nombreuses actions ont déjà été mises en place comme l’installation de portes palières, la modernisation du poste de commandement centralisé, la mise en service d’un retournement automatique des trains au terminus Châtillon, la modernisation des trains… Ce plan d’investissement a déjà permis d’améliorer la régularité des trains, qui est passée de 90% en 2010 à 97% aujourd’hui. Pour autant, le ressenti des voyageurs reste souvent négatif, notamment en heure de pointe.

Conscients des difficultés rencontrées par les voyageurs, Île-de-France Mobilités et la RATP ont annoncé plusieurs mesures complémentaires destinées à améliorer le confort, l’information voyageur et les services de la ligne :

  • Renfort de la ligne de bus 528, qui dessert le Tribunal de grande instance de Paris (TGI) à Porte-de-Clichy avec un intervalle de 5 min contre 6 min 30 aux heures de pointe
  • Retrait de strapontins dans les rames pour faciliter les montées et descentes
  • Renforcement de la présence dans les stations très fréquentées et sur les quais pour gérer les flux aux heures de pointe et conseiller les voyageurs dans leurs déplacements et plus d’agents de propreté en heure creuse
  • Proposer une information plus précise : mise en avant des itinéraires alternatifs et de substitution (bus, RER C, Transilien L…) en cas d’affluence, information voyageurs via le chatbot Messenger RATP, refonte des messages sonores et visuels à partir du nouveau poste de commandement des stations
  • Expérimentation de points de recharge USB pour téléphone portable sur certains quais, création d’espaces d’accueil innovants à Saint-Lazare et Porte-de-Clichy, utilisation d’applications (appli mobile RATP…) pour tout signalement lié à la propreté.
     

Photo : © Twitter