9 mai 2019

À quoi les fonds européens ont servi en 2018 en Île-de-France

Drapeau Europe
Crédit photo : Pixabay

En 2018, 142 millions d’euros de l’Union européenne ont été engagés par la Région pour soutenir 191 nouveaux projets franciliens en faveur de la croissance et de l’emploi.

Déjà 799 projets financés en Île-de-France  depuis 2014

Depuis 2014, 338 millions d’euros sur les 484 millions d’euros de fonds européens gérés par la Région ont été programmés. Ils ont bénéficié à 556 projets dans le cadre du FSE et de l’Initiative pour l’emploi des jeunes, à hauteur de 217 millions d’euros ; et 243 autres projets à hauteur de 121 millions d’euros de la part du FEDER.

Sur la période 2014-2020, la Région Île-de-France gère une enveloppe de 484 millions d’euros de fonds européens structurels qui permettent de contribuer au développement économique et social de la région.

En 2018, grâce au Fonds social européen (FSE) et du Fonds européen de développement régional (FEDER), 142 millions d’euros ont été engagés pour soutenir 191 nouveaux projets franciliens.

Le Fonds social européen

Ce fonds de 290 millions d’euros, géré par la Région, est utilisé pour favoriser l’inclusion socio-économique, lutter contre les discriminations et pour l’égalité entre les hommes et les femmes, mais aussi éviter le décrochage scolaire et encourager la création d’entreprises.

  • 556 projets cofinancés depuis 2014
  • 15 000 porteurs de projets de création ou reprise d’entreprise accompagnés, dont 8 353 demandeurs d’emploi
  • 39 500 chômeurs accompagnés en vue d’augmenter leur qualification et leur employabilité
  • 4 400 participants à des opérations de lutte contre les discriminations et d’égalité entre les femmes et les hommes
  • 22 500 jeunes aidés dans le cadre de la lutte contre le décrochage scolaire

 

Exemples de projets réalisés grâce au FSE en 2018

Association Ensemble pour le développement humain de Villiers-le-Bel

 

 

 

Chantiers Paris Habitat
  • Dans le nord-est parisien, depuis 2017, le bailleur social Paris Habitat mène 70 chantiers éducatifs pour des jeunes de 16 à 25 ans. Ces chantiers portent sur l’entretien des espaces verts, la rénovation du mobilier urbain ou encore sur la réalisation de fresques.

Le Fonds européen de développement régional

Les 185 millions d’euros du FEDER participent à soutenir l’aménagement durable des territoires et la biodiversité de la région, ainsi que la transition vers une économie à faibles émissions de carbone. Le fonds sert aussi à renforcer l’innovation et la compétitivité.

  • 243 projets cofinancés depuis 2014
  • 6 équipements créés ou réhabilités dans des quartiers Politique de la ville
  • 34 entreprises innovantes accompagnées
  • 1 734 ménages soutenus pour diminuer la précarité énergétique de leur logement
  • 18 lycées équipés du Wifi 

    Exemples de projets réalisés grâce au FEDER en 2018 

    Passerelle à Noisy-le-Sec au dessus-du canal de l'Ourcq
    • À Noisy-le-Sec (93), l’aménageur Séquano a été soutenu lors de la création d’une passerelle pour les piétons et les vélos sur le canal de l’Ourcq, permettant ainsi de désenclaver la cité des Cinéastes.


     

    montigny_le_bretonneux-feder
    • À Montigny-le-Bretonneux (78), 132 logements sociaux de la résidence «Les Blés d’Or» ont bénéficié d’une réhabilitation thermique.

Une action combinée du FSE et du FEDER

À Melun et Dammarie-les-Lys (77), les 2 fonds ont été activés conjointement autour d’un vaste projet de « centre d’affaires dans les quartiers ». Un bâtiment a été réhabilité grâce au FEDER, des formations et animations financées par le FSE y sont dispensées pour soutenir de jeunes créateurs d’entreprises dans leur projet.

Au cœur de la stratégie Europe 2020

L’enveloppe des fonds européens structurels est au cœur de la Stratégie Europe 2020 visant à répondre à 5 grands défis fixés par l’Union européenne : l’emploi, la recherche et le développement, la protection de l’environnement, l’éducation et la lutte contre la pauvreté. 

En plus de ces 2 fonds, la Région gère aussi le Fonds européen agricole pour le développement rural (FEADER), doté de 58 millions d'euros. Ce dernier participe à la modernisation des secteurs agricole et forestier et à la préservation de l’environnement.